S&P 500 ^GSPC
5,130.95
-0.12%
Tesla TSLA
$188.14
-7.16%
Nvidia NVDA
$852.37
+3.60%
Alphabet GOOG
$134.20
-2.81%
Apple AAPL
$175.10
-2.54%
Meta META
$498.19
-0.82%
Amazon AMZN
$177.58
-0.36%
Microsoft MSFT
$414.92
-0.14%

L'espoir, la mort ? Un indicateur clé permet de prédire quand surviendra le véritable krach boursier.

La semaine dernière, le S&P 500 a connu sa deuxième plus forte baisse depuis janvier 2022, lorsqu'il avait chuté de 5 % en deux jours seulement, en raison de la rupture d'un support clé. Cette analyse montre les prochains niveaux substantiels et prédit le moment où la chute vraiment importante que tout le monde redoute depuis le début de l'année pourrait se produire. Et il semble que cela ne soit pas tout à fait à l'ordre du jour.

Quand ce ralentissement majeur se produira-t-il ?

Malgré la caractérisation baissière de l'indice S&P 500 la semaine dernière, il est essentiel de comprendre comment les investisseurs intelligents ont accumulé ou distribué les actions depuis le creux de mai 2022 afin de prédire si un krach boursier similaire à la crise financière mondiale de 2008 aura lieu prochainement . Les analystes se sont donc concentrés sur ce point. Et ils ont demandé l'aide d'un puissant acolyte : l'analyse technique.

La présence d'une demande peut être identifiée près du bas de l'oscillation autour de 3900, selon la méthode Wyckoff.
Les mouvements en mai 2022 ont été accompagnés d'un volume élevé, mais n'ont pas apporté de rebond significatif à la baisse. Selon la loi de l'effort par rapport au résultat de Wyckoff
, l'augmentation de l'effort (volume) fait baisser le prix. Pourtant, le résultat a été une avancée minimale à la baisse. Cela indique la présence d'une demande.

Annuel SAP500

Les deux vagues de hausse suivantes se sont arrêtées dans la zone de l'axe où le support précédent s'est transformé en résistance entre 4100-4200. Cela indique un manque de demande agressive pour pousser le prix à franchir la résistance, ce qui s'est traduit par une baisse des volumes.

Il y avait une absorption potentielle de l'offre dans la fourchette de 4070-4200. Pourtant, il n'y a eu que des achats près du support (4070-4100) au lieu d'une demande agressive pour initier une rupture à la hausse. La présence de vente près de la résistance près de 4160 a été observée.

L'échec du scénario d'absorption de l'offre s'est concrétisé par la cassure de l'indice S&P 500 sous le niveau de soutien clé de 4050, suivie d'une forte vente avec un test dans la zone de demande. Les tacts de vente des 9 et 10 juin 2022 se sont produits avec un volume en baisse malgré une énorme fourchette baissière.

Le scénario baissier actuel est principalement dû à un manque de demande agressive plutôt qu'à une offre abondante. Par conséquent, on peut s'attendre à de nouveaux tests de la zone et un krach boursier n'est pas attendu de sitôt.

Un sentiment extrêmement pessimiste pourrait entraîner l'indice S&P 500 vers le bas et tester la zone de demande jusqu'à ce que des achats se produisent à des niveaux qui stopperaient la baisse actuelle. On peut s'attendre à un test des précédents planchers de swing à 3800 ou 3860 (annoté en bleu).

Pour qu'unscénario haussier se concrétise, il faudrait que le support à 3800 se maintienne et qu'un rallye décent pour tester la résistance près de 4200 suive, signalant qu'il y a suffisamment de demande pour pousser les prix à la hausse.

Avertissement :Ceci n'est en aucun cas une recommandation d'investissement. Il s'agit purement d'un résumé et d'une analyse basés sur des données Internet et quelques autres analyses. Investir sur les marchés financiers est risqué et chacun doit investir en fonction de ses propres décisions. Je ne suis qu'un amateur qui partage ses opinions.

Lire l'article complet gratuitement?
Alors continuez 👇

Log in to Bulios

Log in and follow your favorite stocks, create a portfolio and discuss with others


Don't have an account? Join us

No comments yet