S&P 500 ^GSPC 5,267.84 -0.74%
Nvidia NVDA $1,037.99 +9.32%
Tesla TSLA $173.74 -3.54%
Apple AAPL $186.88 -2.11%
Alphabet GOOG $175.06 -1.65%
Amazon AMZN $181.05 -1.14%
Microsoft MSFT $427.00 -0.82%
Meta META $465.78 -0.43%

Peut-on prévoir le marché pour les prochains mois ? Tout à fait possible oui

L'histoire ne se répète pas. Mais elle peut souvent présenter une ressemblance suspecte dans certaines situations. La guerre d'Irak de 2003 a peu de parallèles avec l'invasion de l'Ukraine par la Russie, sauf peut-être l'impopularité mondiale. Mais il semble y avoir au moins un lien - la façon dont les actions se sont comportées. Plusieurs analystes ont donc tenté de prédire l'évolution du marché en se basant sur ce fait.

Le comportement actuel des actions ressemble étrangement à celui de 2003.

Joachim Klement, stratégiste chez Liberum Capital à Londres, estime que si les actions continuent sur leur lancée irakienne, on assistera à une évolution latérale au cours des dix prochains jours de bourse, mais à une hausse d'environ 5 % à 10 % au cours des deux prochains mois.

Les indicateurs techniques, a-t-il dit, suggèrent une poursuite de la reprise actuelle.

En Europe et au Royaume-Uni, la plupart des actions sont toujours en dessous de leurs moyennes mobiles à 200 jours. Aux États-Unis, près de la moitié - 51 % - des sociétés du S&P 500 sont en dessous de leur moyenne mobile à 200 jours. "De plus en plus, nous voyons ces stocks rattraper les prix du début de l'année", dit-il.

Développements autour de la guerre en 2003 et plusieurs années qui ont suivi et précédé

Les investisseurs restent pessimistes quant aux actions au Royaume-Uni et en Europe, et bien que l'indice américain se soit redressé, il a atteint un sommet en raison des craintes d'inflation, ajoute-t-il.

Avec les matières premières en ligne de mire, il peut être utile d'adopter une vision à plus long terme. L'indice de référence de 36 produits de base essentiels a connu une tendance à la baisse sur 100 ans avant de s'inverser.

Selon les analystes, les deux graphiques ont beaucoup de points communs. Source.

"Après 2000, la tendance s'est inversée et les prix ont commencé à augmenter, sous l'impulsion de la croissance implacable de la Chine, dont la part mondiale d'importantes matières premières telles que le minerai de fer, le ciment et le charbon était passée à 50 % en 2013, contre environ 5 % en 1980, soit de loin le bond le plus impressionnant de l'histoire", explique Jeremy Grantham, cofondateur et stratège chez GMO. Selon lui, "la longue poussée de la demande due au développement mondial entraînera des cycles répétés de boom des produits de base pendant de nombreuses décennies à venir.

L'option de la croissance et de la petite reprise est un solitaire plutôt positif dans la mer actuelle de craintes de récession. L'histoire ne se répète pas et on ne peut pas s'y fier. Mais nous pouvons prendre un peu d'espoir 😇😂😂

Il ne s'agit pas d'une recommandation d'investissement. Il s'agit uniquement de mon résumé des données disponibles sur Internet et de l'analyse de Steve Goldstein. Chaque investisseur doit faire sa propre analyse approfondie et prendre une décision après avoir examiné sa propre situation.

Lire l'article complet gratuitement?
Alors continuez 👇

Log in to Bulios

Log in and follow your favorite stocks, create a portfolio and discuss with others


Don't have an account? Join us

No comments yet