S&P 500 ^GSPC 5,304.72 +0.70%
Tesla TSLA $179.24 +3.17%
Meta META $478.22 +2.67%
Nvidia NVDA $1,064.69 +2.57%
Apple AAPL $189.98 +1.66%
Microsoft MSFT $430.16 +0.74%
Alphabet GOOG $176.33 +0.73%
Amazon AMZN $180.75 -0.17%

Anna Píchová : Je pense que le bon moment pour augmenter la position de Microsoft viendra

Bernard Poirier
12. 4. 2023
6 min read

Dans cet entretien, l'analyste Anna Píchová évalue les marchés boursiers en 2023 et ses paris sur les leaders technologiques tels que Microsoft. En matière d'investissement, elle voit encore des opportunités de sélectionner des entreprises de qualité comme $Teck+1.9% Resources, qu'elle a récemment ajouté à son portefeuille.

Anna Píchová

Anna Píchová est analyste principale chez Cyrrus Investment Group (Cyrrus est une société d'investissement fondée en 1995 qui s'occupe du négoce de titres et de la gestion des investissements de ses clients).

Après moins de six mois, nous avons notre deuxième entretien. Anna, j'aimerais vous demander comment vous évaluez les événements de 2023 sur les marchés boursiers jusqu'à présent ? La situation évolue-t-elle comme vous l'aviez prévu ?

La situation au premier trimestre a été plus optimiste que je ne l'avais prévu. C'était particulièrement vrai au début de cette année. Les valorisations ont également atteint des niveaux un peu plus élevés que ce qui serait logique compte tenu du niveau des taux d'intérêt. Toutefois, je ne suis pas surpris par la volatilité accrue de ces dernières semaines, qui est le résultat de la nervosité générale où tout le monde s'attend en quelque sorte à un ralentissement et à une récession, mais jusqu'à présent les données macroéconomiques se sont avérées solides. Toutefois, la situation reste très favorable à la sélection des titres et certains titres peuvent être achetés à des prix intéressants.

Pensez-vous que la dernière hausse des taux d'intérêt de la Fed ait été une bonne décision compte tenu de ce qui s'est passé dans le secteur bancaire ?

Je pense que la hausse des taux d'intérêt était la bonne décision. La stabilité du niveau des prix est l'un des objectifs de la Fed et le signal qu'elle envoie est, à mon avis, le bon. Comme les chiffres le suggèrent, les pressions sur les prix persistent, en particulier dans les services, et l'économie doit donc continuer à être freinée. Les problèmes d'une banque, causés par une mauvaise gestion des risques et des liquidités, ne devraient pas l'amener à s'écarter de son mandat.

Comment voyez-vous la situation de ces banques en difficulté en général ?

Cette situation nous rappelle le rôle important que joue la confiance dans le monde financier. C'était aussi une sorte de test de la préparation des régulateurs qui, à mon avis, ont bien géré la situation dans son ensemble. Leur intervention précoce, à la fois auprès de SVB et de CS, a contribué à améliorer la situation.

Selon vous, où peut-on se réfugier en ces temps incertains, où peut-on mettre de l'argent de côté ?

Si nous percevons les temps comme incertains et que nous avons une aversion pour le risque, nous pouvons toujours profiter des taux d'intérêt plus élevés et utiliser l'épargne ou les dépôts fixes. Nous pouvons également utiliser des dépôts rémunérés si nous attendons une opportunité d'investissement appropriée dans l'une de nos entreprises ou l'un de nos secteurs préférés. Sinon, les autres méthodes et options dépendent toujours de chaque investisseur et de l'approche qu'il a de son portefeuille. En ce qui concerne mon approche en général, je n'ai pas changé de stratégie et la réponse reste donc la même que la dernière fois que nous nous sommes parlés. Je m'en tiens donc à des investissements réguliers, avec seulement quelques changements mineurs dans la composition du portefeuille. J'ai vendu des actions BMW et, il y a quelques semaines, j'ai inclus le mineur Teck Resources dans le portefeuille.

Microsoft a également connu une belle progression depuis notre dernière conversation (de 236 dollars à 282 dollars aujourd'hui). Avez-vous fini par être suracheté ?

En fin de compte, je n'ai pas suracheté et je n'ai pas augmenté ma position, car j'ai surtout dû faire face à un changement de courtier. Je pense que le moment d'augmenter la position viendra.

Vous devez certainement être heureux de voir les éloges et le potentiel mentionnés en rapport avec ChatGPT. Pensez-vous que Microsoft pourrait être un acteur dominant dans le domaine de l'IA ?

Microsoft a été le premier à lancer un produit inégalé et, en cela, il a jeté un pavé dans la mare pour beaucoup. Certains considèrent encore Microsoft comme une entreprise "héritée" qui n'a rien à offrir et qui n'innove pas. À mon avis, cette image n'est plus valable depuis de nombreuses années et les dernières initiatives de Microsoft le prouvent. Avec l'intégration rapide de ChatGPT dans Bing, Microsoft s'est assuré une position intéressante dans le domaine de l'IA. Il montre déjà que ChatGPT devrait être largement utilisé dans certaines industries, et que les entreprises voudront donc utiliser cette technologie. Comme beaucoup de ces entreprises utilisent déjà des produits Microsoft, elles prendront également cette solution de Microsoft. L'intelligence artificielle ne peut se passer de puissance de calcul, ce qui va de pair avec une demande accrue d'Azure. Cela renforcera la position de l'entreprise sur le marché. Je pense donc que Microsoft peut devenir un acteur dominant dans le domaine de l'IA. Je voudrais juste souligner ici qu'il y a aussi deux côtés à cette médaille. En l'occurrence, l'augmentation des dépenses et des investissements de Microsoft en matière de puissance de calcul.

Microsoft est-il en train de perdre du terrain par rapport à ses concurrents (par exemple Google) à cet égard ?

En partie oui - à mon avis, Microsoft jouit d'une situation et d'une position sur le marché légèrement meilleures. Cependant, même Google dispose de l'IA non seulement sous la forme du chatbot Bard, mais l'utilise également dans la recherche et la conception de messages, où il est certainement plus avancé. Ce qui est intéressant, c'est la différence d'approche, chaque entreprise empruntant un chemin différent - Microsoft en investissant dans OpenAI et avec un produit presque fini, tandis que Google suit la voie de l'auto-développement.

Avez-vous un prix cible pour $MSFT+0.7% que vous aimeriez vendre, ou s'agit-il simplement d'un investissement à long terme sans attentes précises ?

J'ai un prix cible basé sur le DCF pour Microsoft, mais Microsoft est pour moi un investissement à long terme sur un horizon plus long que le prix cible. Je n'envisage donc pas de vendre dans la situation actuelle et avec la direction actuelle de l'entreprise.

  • Vous avez apprécié l'interview d'aujourd'hui ? Si oui, n'oubliez pas de nous suivre, mon invitée d'aujourd'hui était Anna Píchová.

Veuillez noter qu'il ne s'agit pas d'un conseil financier.


Transmettez l'article ou gardez-le pour plus tard.