S&P 500 ^GSPC 5,303.27 +0.12%
Nvidia NVDA $924.96 -1.97%
Tesla TSLA $177.58 +1.57%
Alphabet GOOG $177.29 +1.06%
Amazon AMZN $184.70 +0.58%
Meta META $471.91 -0.28%
Microsoft MSFT $420.21 -0.19%
Apple AAPL $189.87 +0.02%

Le milliardaire Barry Sternlicht affirme que l'inflation va chuter de façon spectaculaire. Qu'est-ce qui lui fait dire…

Jean Laffayette
16. 4. 2023
5 min read

La plupart des gens s'attendent à toutes sortes de scénarios catastrophes. Ce milliardaire va un peu à contre-courant et s'attend à une baisse de l'inflation. Qu'est-ce qui le pousse à s'attendre à cela ? Et y aura-t-il finalement une récession malgré la baisse de l'inflation ?

Barry Sternlicht, PDG de Starwood Capital, est d'avis controversé que l'inflation va fortement diminuer. Ses prévisions vont à l'encontre des déclarations d'autres experts financiers tels que Jamie Dimon, PDG de JPMorgan Chase. M. Dimon souligne la possibilité d'une hausse de l'inflation et les risques associés à ce phénomène, tandis que M. Sternlicht estime que les faits vont dans le sens contraire.

M. Sternlicht affirme que la baisse des loyers est l'une des principales raisons pour lesquelles nous devrions nous attendre à une baisse de l'inflation. Il souligne également que l'inflation mesurée par l'indice des prix à la consommation est passée de 9,1 % à 6 %.

Le PDG de Starwood Capital reproche également à la Réserve fédérale d'utiliser de vieilles données pour prendre ses décisions et de relever les taux de manière agressive. Selon M. Sternlicht, cette politique pourrait conduire à une grave récession, même si l'inflation diminue.

M. Sternlicht considère la baisse des loyers comme l'un des principaux indicateurs de la baisse de l'inflation. Il affirme que la croissance des loyers s'est ralentie en février pour atteindre une baisse de 0,25 % en glissement annuel. Il s'agit d'un chiffre significatif qui fait suite au ralentissement de l'inflation mesurée par l'indice des prix à la consommation, qui est passée de 9,1 % à 6 %. Il est important de noter ici que les loyers représentent environ 70 % de l'IPC, qui indique le niveau de l'inflation.

Cet argument s'oppose à celui de Jamie Dimon, qui estime que l'inflation restera élevée et que les risques économiques liés à ce phénomène sont toujours présents. Il convient de souligner que les deux parties interprètent différemment les données économiques actuelles. Alors que Dimon se concentre sur l'inflation globale et les risques qui en découlent, Sternlicht se concentre sur un indicateur spécifique - les loyers - et son impact sur l'inflation globale.

La critique de Sternlicht à l'égard de la Réserve fédérale est un autre point de son argumentation. Sternlicht accuse la Fed d'utiliser des données obsolètes dans ses décisions de taux et d'augmenter les taux de manière trop agressive. Selon lui, cette politique constitue une menace majeure pour l'économie, car elle pourrait entraîner une grave récession alors même que l'inflation diminue.

Le président de la Fed, Jerome Powell, et sa joyeuse bande de fous détruisent la foi dans le capitalisme et finiront par provoquer des troubles sociaux.

C'est ce qu'il a déclaré à Fortune.

Ses craintes ne sont pas sans fondement. Les hausses de taux agressives peuvent avoir un certain nombre de conséquences négatives, telles que l'augmentation des coûts d'emprunt pour les entreprises et les consommateurs, ce qui pourrait entraîner un ralentissement de la croissance économique et, à terme, une récession. Dans le même temps, il est important de rappeler que la Réserve fédérale tente d'équilibrer les risques liés à l'inflation et à la croissance économique.

La prédiction de Sternlicht d'une baisse de l'inflation est controversée et diffère de la pensée économique dominante, mais il est important de la prendre au sérieux et d'examiner les arguments qui la soutiennent. Son point de vue offre une vision alternative de la situation économique actuelle et met en lumière les faiblesses potentielles de la politique de la Réserve fédérale.

Bien que le point de vue de Sternlicht soit controversé et ne bénéficie pas d'un large soutien, il est important de prêter attention aux points de vue alternatifs sur l'économie. Ses arguments nous offrent une autre perspective pour évaluer le climat économique actuel.

Il est important de noter que l'avertissement de Sternlicht concernant la récession ne doit pas être pris à la légère. Les cycles économiques alternent, et si l'inflation diminue et qu'une récession se produit, il sera crucial que l'économie soit préparée à ce changement. Cela implique avant tout de surveiller attentivement les indicateurs économiques, de prendre des décisions politiques réfléchies et de promouvoir une croissance durable.

La discussion entre Barry Sternlicht et Jamie Dimon présente un contraste intéressant entre deux points de vue différents sur l'économie et l'inflation. Alors que Dimon se concentre sur une inflation potentiellement plus élevée et sur les risques associés à ce phénomène, Sternlicht prédit une baisse de l'inflation et met en garde contre une récession. Cette divergence d'opinion nous oblige à nous interroger sur l'état réel de l'économie et sur la manière dont nous devrions réagir aux fluctuations de l'inflation ou à la récession.

À l'avenir, les économistes, les hommes politiques et les investisseurs devraient s'attacher à suivre de près les indicateurs économiques afin d'être en mesure d'anticiper les changements et d'y réagir. En outre, ils devraient être ouverts à différents points de vue et approches afin de mieux comprendre l'environnement économique complexe.

En conclusion, les prévisions de Barry Sternlicht concernant la baisse de l'inflation et la possibilité d'une récession ne doivent pas être ignorées. Bien que ses opinions ne soient pas conformes à la pensée économique dominante, elles représentent une contribution importante au débat sur l'état actuel et futur de l'économie. Ses arguments doivent être pris au sérieux, non seulement en termes de théorie, mais aussi en termes d'implications pratiques pour la politique et l'investissement.

AVERTISSEMENT : Je ne suis pas un conseiller financier et ce document ne constitue pas une recommandation financière ou d'investissement. Le contenu de ce document est purement informatif.


Transmettez l'article ou gardez-le pour plus tard.