S&P 500 ^GSPC 5,251.03 -0.30%
Microsoft MSFT $418.20 -2.55%
Tesla TSLA $179.67 +1.97%
Alphabet GOOG $174.16 -1.83%
Amazon AMZN $179.57 -1.35%
Meta META $468.84 -1.16%
Nvidia NVDA $1,136.26 -1.04%
Apple AAPL $191.58 +0.68%

Vous envisagez de conserver des liquidités cette année ? Voici l'avis des experts de Wall Street.

Didier Dufort
22. 4. 2023
5 min read

On se demande souvent s'il est préférable de ne pas investir dans l'argent en ce moment, d'attendre que la tempête passe et de revenir ensuite sur le marché boursier. Mais ce n'est pas si simple, pourquoi ? Examinons la question dès maintenant.

Récemment, les taux d'intérêt ont augmenté et, avec eux, les rendements des comptes d'épargne, qui atteignent aujourd'hui 5 %. Les analystes de Bank of America considèrent même les liquidités comme une alternative intéressante au S&P 500.

Au premier trimestre 2023, les investisseurs ont placé 508 milliards de dollars dans des fonds monétaires. Les experts de Wall Street recommandent toutefois de ne pas éviter les actions, mais de suivre son plan et ses objectifs à long terme. Selon Bank of America, l'indice S&P 500 devrait produire un rendement annuel de 7 % au cours de la prochaine décennie. Voyons donc comment les experts voient les choses.

Jonathan Shenkman

Jonathan Shenkman est le fondateur et le président du Shenkman Wealth Manegement Fund, où il exerce également les fonctions de gestionnaire de portefeuille et de conseiller auprès des clients du fonds.

Il peut sembler prudent d'allouer davantage de fonds à des CD à haut rendement, à des fonds du marché monétaire ou à des bons du Trésor, mais il s'agit là d'une forme d'anticipation du marché qu'il convient d'éviter.

En fait, selon M. Shenkman, les investisseurs ne tireront pas autant d'avantages qu'ils l'imaginent en procédant de la sorte. Il s'agit de market timing. En restant assis sur certains instruments et en attendant que ce marché sauvage se termine, vous risquez de vous priver d'une partie de vos bénéfices.

Selon Shenkman, les investisseurs qui s'en tiennent à leur plan et ne passent pas d'un instrument à l'autre et vice-versa s'en sortent mieux. C'est la même chose que la méthode de la moyenne des coûts pour les ETF, par exemple. Une personne qui suit les fluctuations du marché gagnera moins qu'une personne qui investit régulièrement et s'en tient à son plan.

Marc N. Balcer

Marc N. Balcer est conseiller financier et directeur de Girard, la division de gestion de patrimoine d'Univest.

À long terme, les liquidités ne sont pas sans risque.

Selon M. Balcer, les liquidités présentent un risque important : à long terme, elles sont dépassées par l'inflation ou, à défaut, l'inflation efface la majeure partie des gains réalisés si les liquidités sont stockées quelque part.

À court terme, si les investisseurs souhaitent conserver des liquidités, ils doivent rechercher des produits adaptés à la détention de liquidités, c'est-à-dire qui peuvent au moins évoluer avec l'inflation. Mais ces produits peuvent poser un problème. Les dépôts des investisseurs peuvent ne pas être correctement assurés et garantis, de sorte qu'il existe un risque, surtout aujourd'hui, que les investisseurs perdent leur argent.

M. Balcer estime que le risque que les liquidités surpassent l'inflation est le même que le risque de réinvestir de l'argent sur le marché boursier au mauvais moment.

Brent Weiss

Brent Weiss est conseiller financier chez Facet Wealth, où il aide les clients à gérer leurs finances et leurs actifs.

Ne vous contentez pas de courir après les taux, suivez votre plan. À long terme, les actions seront plus performantes que les obligations et les obligations seront plus performantes que les liquidités.

M. Weiss partage l'avis de Jonathan Shenkman. En fait, il estime également qu'il est important de rester cohérent à cet égard et de ne pas succomber aux tendances à court terme. Le marché connaît différents cycles : d'un côté, les actions sont à la mode et offrent des rendements élevés, de l'autre, les liquidités ou les obligations sont à la mode.

Selon M. Weiss, ce qui compte, c'est la tendance à long terme, dans laquelle les actions sont nettement supérieures aux obligations et aux liquidités.

Qu'en pensez-vous ?

En tant qu'investisseur en actions, mon point de vue est sans ambiguïté. La situation actuelle où les obligations semblent être la meilleure option est due à l'inflation et à la hausse des taux d'intérêt qui l'accompagne.

Je considère donc cette période comme transitoire et, à long terme, je continue de croire aux actions. En même temps, je suis d'accord avec l'opinion exprimée ci-dessus : un investisseur doit s'en tenir à son plan. En effet, il ne sert à rien de changer soudainement de plan d'investissement. En fait, il peut arriver que nous agissions sous le coup de l'émotion.

Plutôt que de stocker des liquidités dans un endroit où je peux simplement battre l'inflation, je trouve qu'il est préférable d'acheter des titres en baisse progressive qui peuvent augmenter mon profit potentiel à l'avenir.

Conclusion

Comme nous pouvons le constater, même selon les experts, il n'est pas tout à fait judicieux de transférer l'argent des actions vers les liquidités, et éventuellement vers d'autres instruments de trésorerie. Ce qu'il est important de retenir pour les investisseurs, c'est qu'il n'est vraiment pas judicieux de passer d'un actif à un autre sans plan à long terme, simplement parce que quelque chose offre actuellement un rendement plus élevé.

Le principe de l'investissement à long terme est de s'en tenir à son plan d'investissement à long terme. C'est ce qui maximise la probabilité de réaliser des bénéfices à l'avenir.

AVERTISSEMENT : Je ne suis pas un conseiller financier et ce document ne constitue pas une recommandation financière ou d'investissement. Le contenu de ce document est purement informatif.


Transmettez l'article ou gardez-le pour plus tard.