S&P 500 ^GSPC
4,967.23
-0.88%
Nvidia NVDA
$762.00
-10.00%
Meta META
$481.07
-4.13%
Amazon AMZN
$174.63
-2.56%
Tesla TSLA
$147.02
-1.94%
Microsoft MSFT
$399.12
-1.27%
Apple AAPL
$165.00
-1.22%
Alphabet GOOG
$155.72
-1.10%

Une nouvelle introduction en bourse passionnante qui pourrait être introduite à la Bourse de New York en septembre.

Brice Roussel
9. 8. 2023
3 min read

ARM Holdings, une société de technologie informatique basée au Royaume-Uni, est détenue à 100 % par le groupe Softbank depuis 2016.

Fondée en 1981 et basée à Tokyo,SoftBank = holding multinationale japonaise a un parcours assez intéressant. Elle détient la totalité d'ARM Holdings, de Fortress Investment Group, de Boston Dynamics et possède également des participations dans Alibaba Group, Uber, Didi Chuxing, entre autres.

Et maintenant, ARM, qui cherche à s'introduire à la Bourse de New York en septembre et espère lever un montant record de 10 milliards de dollars. La société a été fondée en 1990 par Acorn Computers, Apple Computer et VLSI Technology pour développer les processeurs RISC d'ARM, d'abord utilisés dans les ordinateurs Archimedes d'Acorn et aujourd'hui principalement utilisés dans les téléphones portables et les systèmes embarqués.

Elle a été à un moment donné l'un des acteurs les plus importants dans le domaine des processeurs pour téléphones mobiles, puisque 98 % des téléphones mobiles vendus en 2007 contenaient au moins un processeur ARM. L'activité se poursuit encore aujourd'hui.

SoftBank, qui a racheté l'ancienne blue-chip en 2016, espère lever jusqu'à 10 milliards de dollars en actions du concepteur de micropuces après l'entrée en bourse d'Arm en septembre, un montant record pour une entreprise britannique.

Des sources industrielles ont déclaré que SoftBank avait approché un certain nombre de clients pour évaluer leur intérêt à investir. Reuters a d'abord fait état de l'intérêt d'Amazon. Tous les clients, y compris Apple, Samsung et Alphabet, la société mère de Google, auraient été approchés .

Amazon $AMZN-2.6% envisage donc de devenir un actionnaire majeur d'ARM, ce qui ne ferait que renforcer l'importance de la technologie des semi-conducteurs pour le détaillant en ligne, dont la division d'infrastructure Internet à croissance rapide, Amazon Web Services, s'est révélée très rentable. Jusqu'à présent, ces services reposaient en grande partie sur la technologie d'Arm, la société rivale d'Intel.

Michael Dimelow, ancien employé d'Arm et investisseur dans Bloc Ventures, a déclaré qu'Amazon est "le plus grand utilisateur et grossiste d'ordinateurs de la planète, principalement basés sur Intel".

Il a ajouté que ses centres de données sont actuellement "principalement basés sur Intel... donc s'ils passent à 50/50 entre Arm et Intel, alors Arm gagne "

Il a ajouté que l'investissement permettrait à Amazon de"gagner en faisant gagner de l'argent à Arm", tandis qu'"Arm gagnera en ayant Amazon comme client clé" .

Mais pour compliquer les choses, ARM a révélé mardi que ses revenus et ses bénéfices avaient chuté avant son entrée en bourse, en raison d'un ralentissement dans le secteur des micropuces. Une surabondance de l'offre après la pandémie a entraîné une baisse de la demande de nouveaux semi-conducteurs, ce qui a eu un impact sur ses ventes. Le chiffre d'affaires pour les trois mois se terminant en juin a chuté de 10,8 % pour atteindre 619 millions de dollars, tombant ainsi dans le rouge après avoir enregistré un bénéfice au cours de la même période l'année dernière. Les livraisons mondiales de semi-conducteurs, y compris la technologie Arm, ont chuté de 6,4 % au cours du trimestre.


Transmettez l'article ou gardez-le pour plus tard.